Silence, on frappe !

La Compagnie la Marelle revient ! Elle sera présente à Nyon, à la salle de la Colombière, le dimanche 9 octobre à 17h, ainsi qu’à la salle communale de Vich le samedi 3 décembre à 18h, pour jouer la pièce de Jean Naguel « Silence, on frappe ! ». En plus d’un résumé, nous vous proposons des pistes de réflexion, pour identifier la violence dans notre quotidien.

PAR OLIVIER CAZELLES | PHOTO : COMPAGNIE LA MARELLE

« Dans le salon-lavoir où règne Lucia, la Sicilienne au franc-parler, on y lave son linge, mais pas que ! On y rit aussi, on y pleure parfois, en somme, on y vit !

Amandine, qui vient de se marier à un jeune homme « beau comme un dieu mais jaloux comme un chameau », tout comme Elodie, l’étudiante en architecture provocante mais studieuse, confient volontiers leurs difficultés à Lucia dont l’humour et le bon sens font du bien.

Au fil des rencontres, une amitié va se créer, avec l’envie de s’entraider quand la vie devient difficile et la conviction que la solidarité résoudra n’importe quel problème.

Et pourtant, quelques semaines plus tard…

En Suisse, toutes les deux semaines, une femme est tuée par son mari, son partenaire ou son ex-compagnon. Et chaque semaine, une femme survit à une tentative de féminicide. »

La violence peut se trouver partout, parfois même en nous, à des degrés divers :

− Le refus d’entrer en communication ou d’écouter autrui.

− La violence verbale, sous la forme de critiques, de moqueries, d’insultes, de reproches.

− La violence psychologique, par des atteintes aux émotions et à l’estime de soi d’autrui.

− La violence physique, besoin de dominer l’autre en causant de la douleur.

« Voilà un spectacle qui ose aborder un sujet de société tabou avec grâce et virtuosité. » RegArts (Avignon)

Que faire en situation de violence ?

par Françoise Gariazzo, en charge de la pastorale sociale et de rue

Il faut absolument sortir du silence ! Une manière peut être d’en parler à une personne de confiance, qui peut être un membre de votre famille, un proche, une personne de la paroisse. La Permanence accueil de Nyon se tient aussi à votre disposition (Route de l’Etraz 20, lundi de 14h30 à 17h30 et mercredi de 9h à 12h).

Il existe des centres d’écoute et de soutien spécialisés dans ce domaine :

➤ Pour les victimes : Centre de Malley-Prairie 021 620 76 76 (24h/24h) ou si urgence : Police : 117

➤ Pour aider les personnes auteures : centre de l’Ale : 021 321 24 00 (https://prevention-ale.ch)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *