Un auteur, un livre: Michel Maxime Egger, «Se libérer du consumérisme»

Tiré du magazine paroissial L’Essentiel, UP La Seymaz et UP Champel / Eaux-Vives, Saint-Paul / Saint-Dominique (GE), octobre 2020

Photo: DR

6 octobre, 17h. Jusqu’à la fin de l’année 2020, les rencontres se poursuivent sur Zoom. Pour participer à cette visio-conférence, vous pouvez vous inscrire auprès de Marie Cénec (mcenec@protestant.ch). Si vous faites partie du mailing d’« un auteur un livre », le lien vous sera envoyé automatiquement le jour précédant la rencontre.

Le consumérisme est si omniprésent qu’il est devenu normal, quasi invisible. Aujourd’hui, l’enjeu ne consiste pas uniquement à apporter des correctifs au système, à réguler, réparer et réduire les impacts, mais à effectuer un véritable changement de paradigme. Un choix radical entre l’effondrement et la métamorphose. Pour cela, une transformation doit se produire dans la conscience et le cœur de chacun. A travers l’exploration de trois questions essentielles où se joue notre passion de la consommation, notre obsession de la croissance : qui suis-je ? quel est mon désir ? de quoi ai-je peur ?

Ce sont ces dimensions intérieures – à la fois individuelles et collectives – de la transition écologique et sociale que l’auteur déploie au carrefour de la sociologie, de la psychologie, de l’écopsychologie et des traditions de sagesse.

« Se libérer du consumérisme » (Jouvence, 2020).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *